LE COMITE PARISIEN

Les prisonniers de guerre furent libérés progressivement ; nombre d’entre eux se retrouvèrent à Paris, et décidèrent de créer un lien entre eux et avec Cannes.

Le 23/10/1945, sous l’impulsion du colonel Havard, de Mme De Cugnac, de Mr Viot, ils constituèrent ce comité qui ne voulut pas être une association autonome, mais, plus simplement, une dépendance de l’association de Cannes reconnue d’utilité publique. Des relations de Madame Fort et de sa famille s’y joignirent.

Ils collectaient des fonds et organisaient une vente annuelle, à la fondation Rotschild, la cité universitaire, les locaux de l’association Rhin et Danube, la Maison de la chimie, La salle de la rue des Saints pères, puis depuis 1973, la salle des fêtes de la mairie de Saint Mandé. 


FAMILLE FORT

Les FORT ont cessé leur activité à Montbrillant, en 1976, après avoir préparé leur relève : Ils avaient, dans cette perspective, embauché René VIGNE et sa femme Luce, comme éducateurs, en novembre 1970. 
Partis de rien, ils avaient créé un extraordinaire réseau d’amitiés, acquis une notoriété dépassant l’hexagone Français, et un impressionnant patrimoine immobilier. 
Ils ont habité un modeste appartement, gardant des contacts avec leurs enfants et leurs nombreux amis. 
 
Alban FORT est décédé en mai 1983. 
Pour leur action pendant les années de guerre, Madame Germaine FORT et son époux Alban FORT, à titre posthume, ont reçu la Médaille des Justes et ont été autorisés à planter un arbre commémoratif. Madame FORT était seule à Jérusalem lors de cette cérémonie, le 27 août 1985.
 
Restée seule, Madame FORT a gardé le pli de s’occuper des autres plus que d’elle-même. Il devint préférable de lui faire livrer des repas à domicile, puis l’admission dans une bonne maison de retraite fut préférée. Elle y recevait ses enfants et passait souvent les fins de semaine à Vallauris.

Elle était fière des succès universitaires de ses petits-enfants et, peut-être plus encore, leurs motivations sociales. 
Elle ne se désintéressait certes pas des foyers, mais avec cette netteté qui avait toujours été sa marque, elle avait décidé de ne pas y intervenir. Nous ne l’avons reçue qu’en de rares et importantes occasions.

Germaine FORT est décédée brusquement le 21 février 2001 âgée de 90 ans. 


APRES LES FORT

A Saint Léon, en juillet 1983 Bernard et Claudette MARIN succédèrent aux CAMILLE.
Ils édifièrent une série de studios sur le côté du bâtiment, ce qui facilita la transition des ados vers leur autonomie.
Ils participèrent personnellement à ces travaux.
Ils dirigèrent le foyer pendant 8 ans.
 
En 1991, Pierre et Françoise MASSOT prirent leur suite.
Ils furent un temps Directeur et Directrice adjointe du foyer.
 
Lorsque René VIGNE prit sa retraite, P. MASSOT devint directeur des deux foyers.
Mme VIGNE et Mme MASSOT étaient ses adjointes.
 
Cette situation dura jusqu’en juin 1999.
P. MASSOT prit alors sa retraite et ses deux adjointes devinrent Directrices en titre. 

Françoise MASSOT resta directrice jusqu’au 1er octobre 2001. Elle exerça cette fonction avec le professionnalisme acquis au cours d’une longue expérience. 
 
Le 1er octobre 2001, Serge AZEMA lui succéda. 

MONTBRILLANT / STRUCTURE OASIS

39, Avenue Wester Wemyss
06150 Cannes la Bocca
Tel : 04.92.19.41.20
Fax : 04.93.49.06.22
 

ST LEON / POUPONNIERE CLEMENTINE

99, Avenue Maréchal Juin
06400 Cannes
Tel : 04.92.18.80.90
Fax : 04.93.49.06.22

SIEGE / CONSEIL D'ADMINISTRATION

39, Avenue Wester Wemyss
06150 Cannes la Bocca
Tel : 04.22.10.90.86

RESEAUX SOCIAUX